Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un bout d'Histoire

  • Les corsaires barbaresques

    Alger, Tunis, Oran, Bougie et autres profs de moindre importance avaient attiré une foule d'aventuriers de tous pays qui mêlés aux Trucs, se livraient comme eux à la course en mer, à cause des bénéfices énormes que celle-ci leur procurait.

    Les corsaires sur leurs navires à voiles ou à rames sillonnaient la Méditerranée et s'attaquaient de préférence aux bateaux isolés de moindre tonnage, inférieur en armements, dont ils s'emparaient à l'abordage.

    S'ils ne rencontraient pas en mer une proie qui leur convint, ils n'hésitaient pas à opérer des descentes sur les côtes d'Italie, d'Espagne ou de Provence pour piller les villages et emmener leurs habitants en captivité. Ceux-ci ne pouvaient recouvrer leur liberté qu'en payant une raçon élevée.

    Des corsaires d'origine chrétienne se faisaient musulmans et les plus intélligents d'entre eux accédaient aux plus hauts postes de l'Etat.

    D'après P.Dan, Histoire de la Barbarie et de ses corsaires, ouvrage publié en 1637.